CHSCT AC - Déclaration liminaire

CHSCT de l’Administration Centrale : les Agents sont en souffrance

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs
Très attachée à l’amélioration des conditions de travail de tous les agents (Administration Centrale), l’UNSA SG AC continuera d’énoncer les problèmes et de s’afficher en tant qu’organisation syndicale réformiste : ce qui entend de proposition (s) voire opposition.

Des difficultés sont à noter :
• Un turn-over énorme : En effet, une fuite récurrente de compétences, des demandes de mutation transversales en hausse, l’UNSA SG AC demande qu’un audit externe soit lancé afin de comprendre cette fuite des Agents du Ministère de la Justice.
• La réforme du SG n’a pas été suivie de la modernisation tant affichée.
Les agents N’EN PEUVENT PLUS ! Quid des compétences, du pouvoir décisionnel ?
Ce trou dans la raquette amenuise l’engagement professionnel et semble compliquer la concrétisation de certaines compétences.
• Plusieurs services du SG en souffrance : la réactualisation du document unique de prévention des risques professionnels du SG a permis de faire remonter les difficultés de plusieurs services du Secrétariat Général que nous ne nommerons pas car il ne s’agit pas de distribuer les mauvais points, l’encadrement ayant été, en l’occurrence, transparent sur les problèmes.
L’UNSA SG AC demande à l’Administration de prendre des mesures rapides afin de venir en aide à ces services, avec la politique sociale avancée dans les instances.
• Toujours pas de mise en place des horaires variables :
l’UNSA SG AC a toujours alerté le Ministère depuis plusieurs années.
Combien de réunions ? Combien d’études de faisabilité ?
2015 devait permettre la mise en place d’horaires variables suite à l’emménagement au Millénaire.
La déception est grande : où en sommes-nous ?
Beaucoup d’agents travaillent loin avec ce que cela entraîne comme difficultés, des retards, du stress, du mal-être.
Il faut de la flexibilité pour les agents.
Lors du transfert des services au Millénaire, les agents vous ont fait confiance mais au regard de la gestion actuelle, ils peuvent s’inscrire en procès pour TRAHISON.

• Les contractuels sont précarisés : beaucoup de contractuels se plaignent
des contrats courts, des salaires inférieurs à ceux proposés dans les autres ministères, de l’absence de perspectives d’évolution professionnelle, du traitement différent d’une direction à l’autre sur le même type de poste.
Il y a besoin de remettre de l’ordre, de la clarté.
L’UNSA SG AC, réformiste, vous demande une intervention au niveau interministériel afin de niveler les parcours professionnels des contractuels.
De ce fait, cela entraîne une fuite de compétences qui voit les agents aller au plus offrant.
• La bienveillance est absente du management : pour augmenter le bien-être des agents et diminuer la souffrance, l’UNSA SG AC demande à ce que l’administration et l’encadrement supérieur apprennent à reconnaître et valoriser.
Etre encadrant, c’est être suppléé.
Cela implique à un moment, une reconnaissance : le donnant-donnant deviendra du gagnant-gagnant pour les services.
• Création d’une commission du M3 :
Aussi, l’UNSA SG AC propose la création d’une commission, composée d’acteurs du Millénaire ou de personnes motivées, afin de mettre en oeuvre des actions pour les agents et pour insuffler une cohésion en ce lieu.
Force de propositions, réformiste, l’UNSA SG AC n’a jamais caché sa défiance envers le Ministère.
Pour autant, et si l’on veut avancer et concrétiser une politique justice ambitieuse, commune à tous les services, il faudra entendre notre Voix, NOS VOIX. Même si cela peut fâcher.

Pour les conditions de travail au Millénaire, l’UNSa SG AC,
une présence quotidienne
Les élus au CHSCT AC


Voir la déclaration liminaire :


Source : UNSa SG AC