Intégration des éducateurs

Intégration des éducateurs dans le nouvel espace statutaire : DE QUELLE PERTE PARLE - T - ON ?

• Il aura fallu 4 ans pour que l’UNSA SPJJ, seule sur ce dossier, voit enfin aboutir sa revendication d’intégration dans le NES social des éducateurs de la Protection Judiciaire de la Jeunesse.

• 4 ans après l’application aux assistants de service social.

Illustrons par des exemples précis le montant des pertes sèches et incontestables sur la période :

• un éducateur de 2ème classe au 5ème échelon IM 375 ayant un an d’ancienneté dans l’échelon reclassé au 7ème échelon avec une ancienneté conservée de deux ans soit immédiatement à l’IM 401 (+26 points) et élevé concomitamment au regard de cette ancienneté au 8ème échelon IM 418 (+17 points). Sur la période cet agent aurait dû engranger 43 points à 4.63 € (2389,08 € annuels - donc sur 3 ans 7 167,24 €)....

• un éducateur de 2ème classe au 09ème échelon IM 468 reclassé au 12ème échelon IM 499 avec une ancienneté conservée de 2 fois 2 ans et par voie de conséquence une élévation au 13ème échelon IM 521 soit un gain cumulé de 53 points à 4,63 € (2944,68 € annuels - donc sur 3 ans perte de 8 834,04 €)

• un éducateur de 1ère classe au 6ème échelon IM 500 reclassé au 10ème échelon IM 546 sans ancienneté conservée soit un gain de 46 points à 4.63 € (2555,76 € annuels - donc sur 3 ans 7667,28 €)- cet éducateur s’il avait été reclassé en octobre 2012 serait depuis octobre 2015 au 11ème échelon IM 568 (+22 points soit une augmentation brute mensuelle de 101,86 €).

Quant à l’argumentaire consistant à justifier l’absence d’intérêt pour l’intégration dans le NES au principe que de nouveaux agents se voyant appliquer la nouvelle grille "perdraient" (virtuellement) 35 000 € sur l’ensemble de la carrière, nous en demandons la démonstration.

Pour notre part, nous réfutons cette analyse !

Certes, ces agents connaitront un allongement de la carrière à l’instar de l’ensemble des salariés des secteurs privé et public.... Ils auront néanmoins bénéficié en 35 ans de carrière d’une progression financière de 4 555 € s’ils restent en 2ème classe, de plus de 15 000 € s’ils accèdent à la 1ère classe.

Enfin contrairement à ce que nous pouvons lire, ici ou là, les éducateurs bénéficieront d’un reclassement similaire à celui appliqué en 2012 aux assistants de service social conformément à notre exigence depuis la présentation du projet de la PJJ en 2014.

Lire la suite de l’article :


Source : UNSa SPJJ