CESU H.A…Panne sèche ! ! !

Tract UNSa Justice – Garde d’Enfants : CESU H.A…Panne sèche ! ! !

Dès les premiers mois de l’année 2015, la 1ère Organisation Syndicale du Ministère de la justice interpellait l’administration sur la fin du marché liant le prestataire du CESU Horaires Atypiques.

Tout au long de cette période, les interventions de l’UNSa Justice ont été légion, rappelant tant la date de fin de contrat que l’impérieuse nécessité d’une communication accrue en cas de changement de prestataire (Nouvelles coordonnées pour les demandes de titres, nouveau formulaire de demande, nouveau numéro de téléphone pour les réclamations…).

L’UNSa Justice, a martelé à chaque réunion que l’objectif essentiel de nos dirigeants devait être la pérennité et la continuité de la prestation, afin que les modifications qui allaient s’opérer soient transparentes pour les agents.

Face à ces alertes, la seule réponse de l’administration a consisté à repousser de quatre mois la date de fin de marché…

Et une fois de plus les craintes de l’UNSa Justice étaient fondées…

Les crédits provisionnés pour cette prolongation de marché se sont révélés insuffisants nécessitant l’arrêt temporaire de la prestation…

Saisie immédiatement par l’UNSa Justice sur ce sujet en réunion du Conseil National d’Action Sociale (CNAS), l’administration nous a confirmé cette situation, indiquant que le nouveau marché se situait pour l’heure au niveau du Contrôleur Budgétaire.

Cette information, laisse planer l’incertitude d’une reprise de la prestation au 1er juin 2016, telle qu’annoncée par nos dirigeants ! ! !

L’UNSa Justice, condamne avec la plus grande fermeté l’amateurisme de gestion de l’administration, malgré de nombreuses interventions de notre part !

L’UNSa Justice, rappelle avec intransigeance sa revendication de voir augmenter de manière significative cette aide à la garde d’enfants destinée aux Personnels contraints de travailler la nuit, le week-end ou les jours fériés (Personnels de Surveillance Pénitentiaires et Educateurs de la PJJ notamment).

L’UNSa Justice, exige une intervention immédiate du Secrétaire Général du Ministère de la Justice auprès du contrôleur financier (CBCM) pour un traitement prioritaire du nouveau marché CESU H.A.

ATTENTION, l’UNSa Justice ne saurait que trop conseiller aux agents d’attendre que le nouveau prestataire soit connu avant de déposer leurs demandes de CESU HA au risque d’absence de réponses si l’actuel prestataire n’était pas renouvelé.

Source : UFAP UNSa Justice