CAP des Adjoints Administratifs 11 au 15 Décembre 2017 Déclaration liminaire

Madame La Présidente,
Mesdames, Messieurs les membres de la CAP

En préambule de la déclaration liminaire, l’UNSa Justice tenait à revenir sur les conditions de préparation de cette CAP de mobilité. Les élus UNSa Justice ont dû consacrer une grande partie de leur énergie à pointer les dysfonctionnements et les erreurs dans les documents préparatoires. Renonciation de vœux prise en compte partiellement, des détachements entrants enregistrés par l’administration mais non présentés aux organisations syndicales mais surtout des vœux de mobilité pourtant déposés dans les temps par les fonctionnaires qui ne figuraient pas dans les livrets de CAP !
Dans ces conditions, comment espérer que cette commission se déroule sans problèmes, même avec l’engagement de l’Administration à prendre en compte les dossiers « égarés » dans la moulinette du logiciel « h@rmonie » ?
Entamons maintenant le vif du sujet de la mobilité :
Le 2, le 3, le 6, le 510, le 515, le 599, le 653, le 684....ne sont pas les résultats d’une quelconque loterie mais bien la référence d’une poignée de postes profilés parmi la centaine relevée par l’UNSa Justice et sur lesquels le non-sens de ce système de sélection est flagrant.
Quand on demande à un agent de Catégorie C d’être huissier pour accueillir les personnalités étrangères, rédacteur, de tenir des permanences et astreintes le week-end, de réaliser des travaux de maintenance et l’entretien des véhicules, d’être polyglotte, d’être expert dans la chaîne de gestion de la paye..L’Unsa Justice ne peut que constater l’inadéquation entre les compétences attendues et les fonctions dévolues aux adjoints administratifs.
Pour la première organisation syndicale du ministère de la Justice, il est hors de question que la mobilité se résume à une mise en concurrence des personnels sur des missions classiques ! Et ne parlons même plus de profilage lorsque les compétences demandées sont si éloignées des métiers administratifs.
L’UNSa Justice tient à rappeler à l’Administration sa propre définition des corps de catégories C : "Corps de fonctionnaires chargés de fonctions d’exécutions", il est donc obligatoire que les groupes établis dans le décret d’application du RIFSEEP tiennent compte de cette définition.

Pour cette dernière Cap de mobilité de l’année 2017, l’UNSa Justice voulait pointer l’absence cruciale d’assistants sociaux sur le terrain. Sans manquer d’évoquer l’impossibilité totale de rencontrer un professionnel afin d’évoquer une situation particulière sur la DISP de Bordeaux, il est d’autres régions où il n’est guère plus facile de rencontrer un assistant social. C’est préjudiciable pour les fonctionnaires, et pour le bon déroulé de la CAP qui ne pourra donner son avis en totale connaissance de cause. De plus certains refusent d’établir un rapport actualisé du fait que celui-ci a été fait lors de la dernière CAP. Cela est inconcevable !
Même si le sujet ne sera pas traité directement lors de cette CAP, la question immobilière est souvent problématique voir anxiogène pour les Adjoints Administratifs. Dans toutes les directions : Locaux exigus, mal aménagés, sans lumière naturelle ou qui ne répondent plus aux besoins de nos métiers d’aujourd’hui, ne font qu’aggraver le sentiment de mal être au travail …
Pour l’UNSa Justice il est grand temps que cette dimension soit prise en considération car les moyens matériels contribuent aussi à la fidélisation des Personnels...
L’UNSa Justice dénonce le manque d’équité de la répartition de l’enveloppe indemnitaire qui sera versée fin décembre.
A propos du RIFSEEP, la circulaire d’application a été présentée sans aucune concertation début novembre.
Pour les nouveaux entrants, la prime sera inférieure à celle versée aux fonctionnaires en poste !
En effet, pour exemple, un fonctionnaire de catégorie C entrant dans les SJ en 2018 bénéficiera de 350 euros mensuels d’IFSE alors qu’actuellement cette indemnité est de 393 euros !
Une fois encore ce sont les petits salaires qui trinquent !
Malgré nos questions posées à la Ministre, à son cabinet et au secrétariat général à ce sujet, aucune réponse favorable ne nous a été apportée !
Enfin, l’UNSa Justice qui a pris connaissance du dernier calendrier des CAP, souhaite connaître la date de prise de fonction pour la mobilité qui se déroulera en octobre 2018.

Paris, le 11 décembre 2017
Les élus de CAP