CAP des adjoints administratifs 27-28 septembre 2017. Déclaration liminaire

Madame le Président
Mesdames, Messieurs les membres de CAP

Ces dernières semaines, les éléments naturels se sont déchaînés sur les Antilles. Vents et pluies sont venus dévaster ces territoires de France entraînants des dégâts matériels nombreux et importants. L’UNSa Justice apporte tout son soutien aux collègues de Martinique et de Guadeloupe.
Monsieur le Président, nous nous retrouvons aujourd’hui pour cette première CAP du second semestre de l’année 2017. Alors que la fin d’année arrive à grands pas l’UNSa Justice déplore le retard gigantesque pris dans le traitement des arrêtés de reclassement des adjoints administratifs.
Il devient impératif de dépasser le seul traitement de l’urgence (dossiers pour les départs en retraite ou en mobilité...) car des centaines de collègues attendent leur juste rémunération. !
Lors d’une précédente déclaration liminaire, L’UNSa justice évoquait la transformation de postes d’adjoints administratifs en postes de secrétaires administratifs à la PJJ. Quel est l’état d’avancement de ce projet RH qui vient enfin mettre en adéquation les missions réalisées et la catégorie de rémunération.
L’UNSa Justice voulait également évoquer particulièrement la situation du Tribunal d’Instance d’Aubervilliers : Au delà de la vétusté des locaux, le manque d’effectifs est criant notamment chez les adjoints administratifs avec 50 % des postes vacants ! Il a été décidé d’assurer un service public « à minima ». Le greffe est à ce titre ouvert de façon épisodique...
Les fonctionnaires tentent de pallier aux manques criants et ne peuvent continuer plus longtemps à faire bonne figure, sauf au risque d’un épuisement professionnel !!!

Paris, le 27 septembre 2017
Les élus de CAP