UFAP

Union Fédérale Autonome Pénitentiaire

Créée en 1987, l’UFAP-UNSa Justice est l’Organisation Syndicale qui représente tous les corps et grades de l’administration pénitentiaire à l’exception des Personnels de Direction au sein de la Direction de l’Administration Pénitentiaire (Personnels de Surveillance, Personnels Administratifs, PersonnelsTechniques, Personnels d’Insertion et de Probation).

L’UFAP-UNSa Justice pratique un syndicalisme de revendications, de propositions et de négociations, qui s’appuie sur les attentes légitimes et quotidiennes des Personnels Pénitentiaires.
C’est sur la base de ces valeurs que depuis 1991, l’UFAP-UNSa Justice est la 1ère Organisation Syndicale du Personnel de Surveillance, dès 1994 elle est devenue la 1ère Organisation Syndicale Pénitentiaire, tous corps confondus.

En 2012 l’UFAP-UNSa Justice a obtenu l’ouverture de discussions sur la réforme statutaire et indemnitaire du Personnel de Surveillance, dans la continuité de la précédente réforme signée en 2005.
L’UFAP-UNSa Justice défend un projet ayant comme architecture 2 corps et 7 grades, ainsi qu’une revalorisation significative des grilles indiciaires et une progression de la PSS à 26 % révisable annuellement.

Pour l’UFAP-UNSa Justice, cette réforme ne doit pas se limiter à l’aspect indemnitaire. Le maintien des dérogations visant les échelons à 2 ans, la sanctuarisation des heures frictionnelles, le maintien des dérogations permettant le recrutement par concours professionnel des premiers surveillants à compter de 6 ans de services effectifs et le recrutement de lieutenants à 70 % en interne sont une partie des axes phares défendus par la 1ère Organisation Syndicale pénitentiaire.

Sur un tout autre aspect, la gestion des ressources humaines doit être une priorité. C’est en ce sens que l’UFAP-UNSa Justice refuse le détournement d’emplois statutaires au détriment des corps ou grades concernés et exige par là même la suppression des « faisantfonctions ».

Pour leur fonctionnement optimal, les nouvelles missions dévolues aux personnels pénitentiaires (Extractions Judiciaires, Equipes Cynotechniques, UHSI, UHSA, etc) doivent être obligatoirement accompagnées des emplois nécessaires et des équipements matériels.

La formation professionnelle initiale et continue est pour l’UFAP-UNSa Justice une nécessité, donc une priorité, visant à garantir les gestes professionnels et la sécurité dans les établissements pénitentiaires.

Concernant les projets d’ouverture des nouveaux établissements pénitentiaires, l’UFAP-UNSa Justice estime par expérience, que ces derniers doivent être de taille raisonnable et ne pas pas rentrer dans une logique comptable, afin d’assurer un suivi réel des personnes détenues dans leur parcours de réinsertion.

Rendez-vous sur notre site internet  : www.ufap.fr