LES PERSONNELS MARQUÉS AUX FERS !

ET POURQUOI PAS UN TATOUAGE SUR L’AVANT-BRAS ?

Fin 2016, l’UFAP UNSa Justice s’interrogeait déjà sur l’impartialité de la Contrôleuse Générale des Lieux de Privation de Liberté (CGLPL)....

Pour notre Organisation Syndicale, la réponse est maintenant LIMPIDE : NON !

Dans un rapport thématique communiqué à la presse le 28 juin 2017, la Contrôleuse Générale des Lieux de Privation de Liberté « souhaite développer une analyse, concrète et transversale, des conditions de travail du Personnel au regard de leur impact sur le respect des droits fondamentaux des personnes privées de liberté ».

Lire la suite :


Source : UFAP-UNSa Justice